Il y a quelques années, alors que j’avais fait une place au Handpan dans ma vie, j’ai décidé de retourner en Nouvelle-Zélande pour y présenter ma musique dans des festivals et studios de yoga.

Profitant de l’occasion, j’ai pris un enregistreur avec moi, je l’ai posé à mes côtés dans la nature, et j’ai croisé les doigts pour que le résultat donne un album digne de ce nom.

J’étais naïf à l’époque sur la technique et le savoir-faire nécessaires pour enregistrer correctement, en particulier du handpan.

Mais au moins, j’avais essayé et il en est resté un joli carnet de voyage musical.

Bien sûr, cela n’a rien à voir avec la qualité d’un enregistrement studio comme pour mon véritable premier album, mais j’espère que la spontanéité de ces quelques pistes pourra vous glisser de la douceur ou de la joie, en toute simplicité.